L’Effet Domino : le média indépendant, positif et inspirant

🌏 Des artistes lanceurs d'alerte au chevet de la planète Terre !

Catégories : FLORE & PERSONNES INSPIRANTES

LA SPHÈRE MARITIME : REPRÉSENTATION DE NOTRE GLOBE TERRESTRE

 

« L’art […] est un moyen d’émouvoir le plus grand nombre d’hommes en leur offrant une image privilégiée des souffrances et des joies communes. » A. Camus.

Il aura fallu un virus pour bouleverser à l’échelle globale nos façons de vivre. Eh oui, ce confinement forcé nous est bénéfique d'une certaine façon. Il nous permet de faire un pas de côté, d’arrêter de courir. Prendre le temps de prendre le temps : respirer plus profondément, écouter le chant des oiseaux, rêver et bien sûr réfléchir à ce qui est vraiment important pour nous et donc pour la Planète.

Cette pandémie mondiale nous enjoint à une profonde réflexion sur nos modes de vie, sur ce qui est réellement essentiel.

Et en parlant de profonde réflexion sur notre façon de vivre, un ancien diplomate des Nations Unis, Philippe Ardy, devenu sculpteur humaniste, l’a bien compris. Il est passé à l’action depuis quelques années maintenant. Il a osé transformer sa vie pour mettre sa réflexion et son énergie créative au chevet de la Planète Terre.

Par l’art contemporain, Philippe Ardy, à la création et Jean-Marc Blanchard, à la maîtrise d’œuvre, ont souhaité faire passer un message écologique et artistique de sauvegarde et de préservation en faveur de la planète.

C’est à travers le talent de ces deux artistes lanceurs d'alerte que nous pouvons toucher par notre imaginaire les souffrances mais également la force de notre planète terre.

C’était en 2016, déjà. Ils ont réalisé une sphère en bois flotté.

Pour ces concepteurs-artistes, cette boule de bois illustre la fragilité et la beauté de notre belle planète.

Son diamètre : 3,50 m de hauteur.

Son poids : 1,2 tonne.

Son ossature : du bois flotté et du bois d’échouage.

Son nom : Sphère maritime.

Son arrivée : tout en douceur et de façon harmonieuse sur une barge ostréicole de la pointe sud de l’île d’Oléron au Château d’Oléron.

En effet, elle avait été initialement construite et placée à la pointe sud de l’île d’Oléron (plage de Gatseau, à Saint-Trojan-les-Bains) afin de sensibiliser à l’érosion de cette côte. En effet, l’extrémité de cette île est menacée depuis quelques années maintenant par une érosion très rapide, allant de 3 à 5 mètres par an. En conséquence, les arbres chutent dans la mer ce qui produit du bois d’échouage en quantité. 5 stères de bois ont été nécessaires pour réaliser cette œuvre.

La démarche artistique de Philippe Ardy était de partir dans la nature à la recherche de matériaux naturels pour les sublimer et créer une œuvre d’art. Il réutilise. Il recycle.

Philippe Ardy donne ainsi une seconde vie à ces matériaux nobles, comme il les appelle, pour sensibiliser à la beauté d’un simple bout de bois.

L’art pour interpeller sur notre nature. L’art pour alerter sur l’état de la planète. L’art permet la réflexion, l’introspection même. On y voit ce que l’on est capable d’y voir. Et notre interprétation est une partie du reflet de nous-même, qui peut être parfois une partie de notre inconscient. C’est un miroir de notre âme.

La manière même dont on prend la photographie de cette boule raconte une histoire. Notre placement est l’interprétation de ce que l’on ressent, donc ce que l’on veut retranscrire.

Son emplacement est tout aussi symbolique : les remparts du château de la Citadelle Vauban.

Sa position : elle culmine à environ 15 mètres de haut, bravant ainsi les forts vents venant du nord ou du sud de la côte. Et c’est d’ailleurs le dernier point lumineux de l’île. Elle est éclairée en bleu par l’intérieur et en jaune par l’extérieur face à la mer.

Certains y verront notre Planète terre, d’autres une forme géométrique réalisée à l’aide de bois flotté, d’autres une structure refuge pour naviguer sur les flots lorsque les eaux auront fini par recouvrir les terres. Ou bien encore une pelote de laine que l’on pourrait détricoter et remettre à la nature. Une pelote de réjection illustrant celles qui sont rejetées par certains oiseaux. Et justement, ce phénomène de régurgitation permet de rééquilibrer la pression… comme la pression que subit la planète terre chaque jour.

Ce jour, là, il y avait un vent particulièrement fort. Cette boule m’a paru être alors une invitation à la méditation.

Ces créatifs émergents s’appellent Philippe et Jean-Marc. Tous deux ont fait le choix d’une vie d’artiste. Philippe Ardy, économiste de formation, fonctionnaire international aux Nations Unis, a changé de direction professionnelle par un sursaut de conscience, pour être en accord avec ses convictions. Il est convaincu que l’art est un langage universel qui peut déclencher des réactions et des réflexions profondes.

Il a pris le cap de l’art pour conscientiser chacun d’entre nous à la fragilité de notre territoire. La planète terre prend l’eau !

Aujourd’hui cette œuvre d’art écologiste domine comme un défi. Comme le dit Philipe Ardy : « Ce bois d’échouage devenu « la sphère maritime » contient intrinsèquement une multitude d’ailleurs possibles offrant ainsi l’espoir de rallier d’autres rivages, d’autres mondes ».

Et qui sait, peut-être qu’un jour cette sphère en bois flotté sera rendue à la nature et roulera sur les flots jusqu’à se déliter … La nature restera un musée à ciel ouvert.  

Ainsi si vous êtes de passage à Rochefort (Charente-Maritime), allez sur l'Ile d'Oléron à la citadelle du Château d’Oléron, vous y découvrirez la « sphère maritime » réalisée en bois flotté. Elle a été réalisée dans le cadre de la biennale AMERS 2016 (Art & Nature en Oléron) dont la thématique était : REFUGE.

Je remercie Philippe et Jean-Marc pour leur accueil dans l’atelier de Philippe. Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Pauline Rouillé

Pour aller plus loin et suivre cet artiste :

https://fr.ulule.com/sphere-citadelle/

Site Philippe Ardy : https://www.ardy66.net/

Page Facebook : Philippe Ardy

Dernier projet : https://www.proarti.fr/collect/project/sculpture-monumentale-le-joueur-de-planete/0

Jean-Marc Blanchard : Dessinateur – Designer – Artiste peintre,  et Créateur de décors pour le spectacle vivant

6, rue Claude Debussy – Gibou – 17480  Le Château-d'Oléron

06 43 45 99 73

jmb.design@wanadoo.fr

Retrouvez la ou les personnes interviewées

Les derniers articles

La dernière vidéo

Suivez-nous sur Instagram

l_effet_domino
L'Effet Domino
Le site d’information couvrant des thématiques telles que la faune, la flore, la pleine conscience et les sujets de société.
Copyright 2020 L'Effet Domino
 Conception par PIKO PIKO
searchenvelope-ocloseellipsis-vchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram